Les puces appartiennent à l'ordre des insectes Siphonaptera, elles sont des parasites communs et peuvent attaquer de nombreux mammifères, y compris l'homme, ce qui peut être un problème toute l'année car elles infestent non seulement les animaux de compagnie mais aussi la maison du propriétaire.

Bien que de nombreuses espèces de puces se nourrissent principalement d'un seul type d'animal, la puce commune du chat et du chien prélèvera facilement le sang d'une variété d'animaux, y compris l'homme. les infestations de puces des animaux de compagnie et de leurs maisons impliqueront très probablement la puce du chat, Ctenocephalides felis et occasionnellement la puce du chien, C. canis.

Les puces sont petites (2 à 4 mm de long), brunâtres à noires, aplaties d'un côté à l'autre, sans ailes et capables de sauter sur de relativement longues distances, les adultes se nourrissent exclusivement de sang avec leurs pièces buccales perçantes et suceuses, les puces adultes se cachent souvent dans des endroits fréquentés par l'animal hôte, comme la litière de votre chien, les canapés ou les zones tapissées.

Après l'alimentation et l'accouplement, la femelle dépose ses ufs, généralement sur l'hôte ; plusieurs ufs sont pondus quotidiennement et jusqu'à plusieurs centaines au cours d'une vie ; les ufs tombent normalement de l'hôte dans la litière ou dans des zones similaires et éclosent en deux semaines.

De plus, les puces adultes défèquent de petites boulettes de sang digéré qui tombent dans l'environnement ; un peigne à puces recueille souvent ces matières fécales à la base des dents, ce qui est un bon signe d'infestation par les puces ; la combinaison d'ufs blancs et de taches de sang noir séché peut apparaître comme un saupoudrage de sel et de poivre là où un animal infesté a dormi.

Les puces subissent une métamorphose complète, c'est-à-dire qu'elles passent par quatre stades de développement : l'uf, la larve, la pupe et l'adulte.

Les larves de puces sont minuscules, de couleur claire et semblables à des vers, sans pattes ; elles se nourrissent principalement de divers débris et de matières organiques, y compris les excréments des adultes qui contiennent du sang digéré ; les larves de puces se trouvent à l'intérieur et à l'extérieur, partout où les ufs sont tombés de l'hôte ; dans les maisons, les larves de puces vivent dans des tapis, des meubles, des litières animales et d'autres zones protégées où l'humidité est élevée ; elles vivent aussi à l'extérieur, dans des endroits où les animaux passent du temps, comme sous des porches, à l'intérieur et autour des maisons de chiens, etc.

Comme les larves de puces dépendent des granules fécales de sang séché de l'adulte comme source de nourriture, elles ne peuvent pas vivre dans des pelouses ou d'autres endroits à l'extérieur, à moins que l'animal ne visite ces endroits suffisamment pour fournir cette nourriture.

Selon les espèces de puces et les conditions environnementales, les larves se métamorphosent en une semaine à plusieurs mois ; la chrysalide est contenue dans un cocon de soie qui est souvent couvert de débris ; dans des conditions moyennes, le cycle de vie de la puce nécessite normalement entre 30 et 75 jours mais peut prendre beaucoup plus de temps ; les puces adultes à l'intérieur du cocon, appelées puces pré-émergentes, resteront dans cet état pendant des semaines à plusieurs mois si aucun indice externe d'un hôte n'est disponible.

Cependant, lorsqu'elles sont perturbées par la présence d'un hôte, comme les vibrations ou le dioxyde de carbone de l'air expiré, les puces émergent simultanément et attaquent l'hôte, c'est pourquoi il est possible de retourner dans une maison ou un appartement vide depuis des mois et de le trouver plein de puces.

Lorsque l'hôte normal est disponible, les puces peuvent se nourrir plusieurs fois par jour, mais elles sont capables de survivre à de longues périodes de famine ; dans les foyers, l'hôte normal est un chat ou un chien ; cependant, si l'hôte normal est retiré, les puces affamées chercheront facilement d'autres sources de sang et, plus souvent qu'autrement, l'homme est l'hôte alternatif ; dans les infestations graves, les puces attaqueront les humains même si l'hôte normal est présent.

Certaines espèces de puces sont connues pour transmettre des maladies telles que la peste bubonique et le typhus murin, qui n'ont jamais été un problème majeur ; les principaux problèmes avec les puces sont des nuisibles pour les animaux de compagnie ; l'irritation et les démangeaisons causées par les piqûres de puces entraînent des égratignures et une infection secondaire potentielle ; les puces peuvent aussi transmettre le téniaque à double pores aux chiens et aux chats.

Une fois sensibilisée, une seule piqûre de puce peut produire des symptômes tels que la perte de poils, habituellement autour de la base de la queue, la dermatite et des démangeaisons intenses. dans les cas les plus graves, les chiots et les jeunes chatons peuvent aussi mourir d'infestations de puces graves.

Avec une bonne connaissance de la gestion des puces, les problèmes de puces ne seront pas un gros problème et peuvent être facilement combattus et gagnés.





CLIQUEZ ICI pour avoir plus d'informations