Il y a une différence d'opinion entre les experts canins quant à savoir si les os doivent être donnés à un chien cru, cuit, dur ou mou, et même s'ils doivent être donnés du tout. sur un point, cependant, il y a un accord total, ne jamais donner un chien qui se sépare des os de poulet, porc, volaille et lapin, (bien que les os de poulet qui ont été cuits dans une cocotte-minute jusqu'à ce qu'ils soient très mous peuvent être assez nourrissants et sans danger).

L'os à moelle est le symbole traditionnel d'une gâterie pour un chien, et il l'apprécie évidemment ; il peut être trop gros et trop dur pour les petits chiens ; en fait, les grandes races manipulent généralement les os beaucoup mieux que les petits ; les os qui sont surtout du cartilage, comme les os de la colonne vertébrale et de l'épaule du veau, les os des articulations et les os mous des côtes, sont de bons matériaux à mâcher qui peuvent être entièrement consommés.

Le vrai danger est le compactage intestinal, surtout chez les petits chiens, si l'os mastiqué n'a pas été mélangé avec d'autres résidus dans l'estomac du chien ; une petite quantité ne devrait pas causer de problèmes si elle est donnée juste après un repas ; les os à hacher et à steak sont plus dangereux ; les mangeurs prudents nettoient simplement la viande et la graisse, mais les gobblers avides courent le risque de blessure interne à cause d'éclats d'os déchiquetés.

Quelle est la meilleure politique à suivre avec votre propre chien ? un chiot de quatre à six mois devrait toujours avoir un os, réel ou imitation, à mâcher ; vous pourriez donner à un chien adulte un os approprié comme gâterie occasionnelle - par exemple, une fois par semaine ; cela lui procurera un plaisir énorme, l'aidera à garder ses dents propres et exemptes de tartre et l'occupera pendant plusieurs heures.





CLIQUEZ ICI pour avoir plus d'informations